Logo-cafe-scientifique

Curieux de découvrir un projet de recherche qui étudient le cerveau ?

Curieux d’entendre les réflexions et questions de personnes concernées par des troubles psychiques ?

La recherche est un sujet qui nous touche toutes et tous, créons le dialogue entre scientifiques et personnes concernées par des troubles psychiques.

Venez écouter, venez échanger et découvrir, parlons cerveau tous ensemble !

Les émotions sont des guides de nos vies, parfois bruyantes, parfois discrètes, et toujours déterminantes de notre expérience en tant qu’être humain. Elles sont ce qui nous motive à faire des choix, à avancer dans une direction, à nous lier à quelqu’un de significatif. Parfois, elles peuvent nous bloquer et contribuer à des difficultés psychiques, parfois nous pouvons nous en servir pour favoriser une transformation d’une expérience douloureuse.

Une recherche soutenue par le Fonds National pour la Recherche Scientifique étudie le changement émotionnel chez des personnes suivant un traitement bref au sein du Département de Psychiatrie. En plus de l’observation des émotions dans les séances via des méthodologies dédiées, nous observons également des changements dans le cerveau entre le début et la fin de la psychothérapie.

Cette recherche nous aide à comprendre encore mieux comment fonctionne la psychothérapie et comment elle peut être adaptée encore mieux à une large palette de personnes ayant besoin d’aide.

Etudiée pour le traitement du trouble du déficit de l’attention avec/ou sans hyperactivité (TDAH) au départ, la technique du neurofeedback s’avère efficace pour nombre d’autres symptômes. Cette approche non-invasive se base sur la technologie de l’électro-encéphalogramme (EEG) qui mesure et enregistre les ondes électriques produites par le cerveau. Elle est notamment utilisée pour la détection et le traitement de symptômes liés à des irrégularités dans l’activité neuronale, tels que le TDAH, la dépression, l’anxiété, les troubles comportementaux et les troubles du sommeil.

Technique non invasive qui n’implique pas la prise de substances, le neurofeedback utilise comme principe le potentiel même du cerveau de s’adapter et de se « reprogrammer ». Grâce à sa plasticité neuronale, le cerveau apprend à moduler ses ondes électriques et à maintenir des états propices à son bon fonctionnement et à l’amélioration du bien-être.